Coronavirus: le risque de chaos se profile pour le sport

0
13

La contagion d’annulations et de reports se mondialise pour le sport jeudi sous l’effet de la pandémie de coronavirus, à l’image de la prestigieuse NBA désormais suspendue. Un engrenage qui pose à moyen terme la question de la tenue des compétitions majeures à venir.
Dernier soubresaut à la mi-journée, l’annonce du retrait de l’écurie McLaren du Grand Prix d’Australie, à quelques heures de l’ouverture attendue de la saison de Formule 1, après qu’un membre de l’équipe britannique a été testé positif au Covid-19.

Dans ces conditions, les questions se font inévitablement de plus en plus pressantes autour de l’Euro-2020 de football, censé débuter dans trois mois jour pour jour (12 juin-12 juillet). D’autant que le format exceptionnel du tournoi mobilise douze pays différents et que c’est à Rome qu’est programmé le match d’ouverture, Italie-Turquie, le 12 juin.
Au milieu des annulations et reports en série, une décision a particulièrement retenu l’attention : la suspension de la saison de NBA « jusqu’à nouvel ordre » mercredi soir.
C’est un événement inattendu qui a précipité les choses : un cas de coronavirus a été diagnostiqué chez un joueur de Utah, le Français Rudy Gobert, entraînant dans un premier temps le report, juste avant son coup d’envoi, du match du Jazz à Oklahoma City.
Conséquence de ce premier cas déclaré parmi ses joueurs, la NBA a immédiatement suspendu « le reste des matches prévus au calendrier jusqu’à nouvel ordre ». Sa saison régulière devait se poursuivre jusqu’au 15 avril, avant des play-offs menant aux finales prévues début juin.

  • « Iréel » –
    « Je me suis dit: c’est fou. Ça ne peut pas être vrai. C’est comme sortir d’un film. Irréel », a réagi le patron des Dallas Mavericks, Mark Cuban.
    Déjà touché de plein fouet, le football européen risque lui d’être encore davantage chamboulé dans les jours qui viennent. Dernière mauvaise nouvelle en date : l’annonce mercredi soir d’un test positif du défenseur international italien de la Juventus Turin Daniele Rugani, adversaire de Lyon en Ligue des champions.
    Rugani, 25 ans, est le premier footballeur de Serie A à avoir contracté le virus. Son infection complique encore un peu plus l’organisation du huitième de finale retour entre la Juve et Lyon, prévu normalement mardi prochain et déjà annoncé à huis clos…
  • Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici