Nord-Kivu: après un cas d’Ebola découvert à Goma, la lucha sensibilise la population

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

«Peuple résilient, nous allons vaincre cette épreuve par la prévention et le soutien au travail de la riposte». Ce message est véhiculé par le Mouvement citoyen Lutte pour le Changement-Lucha.

C’est au lendemain de la découverte d’un tout premier patient confirmé positif à l’épidémie d’Ebola à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Il s’agit d’un pasteur originaire du Sud-Kivu, ayant séjourné à Butembo, l’une des zones touchées par le virus, à ± 350 Km au Nord de Goma, pour une mission d’évangélisation.

Ainsi, dans son communiqué dont Journal des Nations a reçu copie, les militants de la Lucha exhortent les habitants de Goma à collaborer avec les équipes de la réponse à Ebola et au strict respect des mesures d’hygiène, afin d’éviter la propagation du virus.

«La Lucha encourage la population à soutenir et coopérer avec les équipes médicales en les consultant en cas des signes suspects de maladie et en signalant tous les cas suspects pour le bien de tous», écrit la Lucha, section Goma.

Ce lundi 15 juillet, le patient atteint d’Ebola a été évacué pour la ville de Butembo pour une meilleure prise en charge au sein du centre de traitement Ebola-CTE.

Les dernières nouvelles affirment que le malade est décédé en cours de route à hauteur de Musienene, une localité située à une dizaine de Kilomètres au sud de Butembo. Sa dépouille serait gardée dans la salle des morts du CTE de la zone de santé de Katwa, construit dans la concession de l’église CBCA de Kirimavolo en commune Mususa.

Djiress BALOKI/Grand Nord

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp