Revue de la presse kinoise du mardi 4 mai 2021

0
158

Les titres parus dans la presse kinoise ce mardi 4 mai à Kinshasa se rapportent essentiellement sur l’état de siège dans l’est du pays et la grogne autour du RAM

Sur l’état de siège, actualité.cd rapporte que l’ordonnance présidentielle portant modalités de mise en œuvre de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu attribue aux gouverneurs militaires à la tête de ces deux entités, des pouvoirs exorbitants. Ces gouverneurs auront par ailleurs la charge de conduire les opérations. Les gouverneurs militaires seront secondés par des vice-gouverneurs policiers.

Notons qu’au cours de la conférence de presse animée cet après-midi conjointement avec le ministre des médias et de la communication, Patrick Muyaya, le général de brigade Léon Richard Kasonga a déclaré en ce qui concerne les groupes armés: » Nous allons les neutraliser  » et de poursuivre : « Nous allons contraindre l’ennemi à déposer les armes tout en protégeant la population ».

De son côté, mediacongo.net souligne la satisfaction du secrétaire général de la conférence épiscopale nationale du Congo ( Cenco), l’Abbé Donatien Nshole. Ce dernier déclare: « le président de la République nous a surpris agréablement en décrétant un état de siège pour le nord-kivu et l’Ituri ».

En ce qui concerne le RAM (registres des appareils mobiles), cette question fait couler beaucoup d’eau sous le pont et même les députés nationaux ont initié deux questions orales.

A cet effet laprospérité.online souligne que le député Misare voudrait que le ministre des postes, télécommunications nouvelles techniques de l’information et de la Communication ( PT-NTIC) puisse donner des éclaircissements sur la transformation d’un simple enregistrement d’appareil mobile à une taxe sur l’échéance de paiement. De son côté, le député juvenal Munubo veut connaître la signification de la taxe RAM, son impact dans l’amélioration de la qualité de fourniture de service. Pour sa part, actualité.cd note la réaction du professeur Dr Eddy Mwanzo qui s’insurge contre cette taxe en déclarant : « Une taxe inconstitutionelle, illégale et de surcroît, une escroquerie nationale ».

A Kinshasa, la presse parle aussi de l’assassinat du sheik ali Amin à Beni. En effet, digitalcongo.net note que les musulmans de beni ont déposé une plainte contre inconnue pour solliciter une enquête suite au meutre de leur leader tué le week-end dernier.

Dans un autre registre latempete.info fait le focus sur la première apparition publique de Me Marie-thèrèse Nlandu, 14 ans après son exil. Ce journal en ligne rappelle que Me Marie-thèrèse candidate à l’élection présidentielle de 2006 et président du parti « Congo pax » était inculpée par le régime Kabila pour organisation d’un mouvement insurrectionnel et détention illégale d’armes de guerre pour renverser le régime Joseph kabila. Au cours d’une conférence de presse coïncidant avec la date de sa relaxation le 30 avril, Me Marie-Thèrèse a indiqué que son retour entre dans le cadre de la reconstruction du pays.

Journal des Nations

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here