RDC: deux patients testés positifs à Ebola détectés au Sud-Kivu

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

La zone de santé de Mwenga située à une centaine des kilomètres de la ville de Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu a, le jeudi 15 août 2019, détecté deux premiers malades liés au virus Ebola. Selon les sources officielles, il s’agit d’une femme de 24 ans et son enfant de 7 mois, de sexe masculin.

«La femme résidait dans une famille d’accueil dans la zone de santé de Beni, dans l’aire de santé de Mabolio. Elle y a été listée comme contacte à haut risque autour d’un membre de cette famille, cas confirmé à Ebola le 25 juillet», lit-on dans un communiqué conjointement signé par le Gouverneur du Nord-Kivu et le Secrétaire technique du comité multisectoriel de lutte contre Ebola ce vendredi.

D’après ce même document, au douzième jour de son suivi le 6 août, la femme atteinte s’était rendue à Bukavu où elle avait été détectée par les équipes de la réponse à Ebola. Là bas, elle avait échappé aux agents de riposte puis retrouvée au poste frontalier derendredi avec ses deux enfants.

« Au cours de son rapatriement vers Beni, elle a échappée aux équipes de riposte, puis a poursuivi son chemin de Kasindi à Beni, Butembo, Goma, Bukavu, pour enfin se rendre à Mwenga», fait savoir la même source.

Et d’ajouter : « pendant son parcours, elle a échappé au contrôle dans les différents points d’entrée et points de contrôle suite à un changement d’identité à 4 reprises ».

Avant de décéder le mercredi 14 août à Mwenga, la défunte avait déjà consulté deux formations sanitaires entre autres le Centre de de Santé de Kangolo et de Kilingulu. « Son fils de 7 mois a également était confirmé à Ebola. Il est actuellement mis en isolement et sa prise en charge médicale débutera ce vendredi 16 août », précise le communiqué.

«Nous tenons à rassurer la population que les équipes de la riposte sont à pied-d’œuvre pour mener toutes les actions de santé publique autour du cas, et l’exhorte à collaborer pleinement avec nos équipes », renchérissent le Gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu et le Secrétaire technique du comité multisectoriel de lutte contre Ebola, le Dr Jean-Jacques Muyembe, qui notent que les mesures idoines sont déjà prises pour protéger les pays voisins.

Au stade actuel, la dixième épidémie d’Ebola en RDC touche trois provinces à savoir le Nord-Kivu, l’Ituri et le Sud-Kivu. A une année, cette maladie a déjà coûté la vie à plus de 1800 personnes.
Djiress BALOKI

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp