L’OMS lance l’infodémie pour lutter contre la désinformation sur les vaccins

0
154
Des personnes sur la place publique en Afrique lors de la pandémie covid-19

Hausse des cas de covid-19, la troisième vague se profile à l’horizon en Afrique et aussi, la mefiance du vaccin est là. C’est ce qui ressort de la conférence de presse virtuelle de l’organisation mondiale de la santé région Afrique tenue ce jeudi 10 juin.

Lors de cette conférence de presse, l’OMS a relevé que les attitudes envers les vaccins et l’acceptation de la vaccination varient d’un pays et d’une communauté à l’autre.

Il s’avère que la confiance en les vaccins en Afrique est comprise entre 38 % au Cameroun et 86 % en Guinée. En moyenne, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale présentent la plus faible confiance en les vaccins avec un taux d’environ 60 %.

C’est un constat du Collectif de communication des risques et d’engagement communautaire, une initiative conjointe de l’OMS, de l’UNICEF et de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC).

Prenant la parole, la directrice générale de l’OMS pour la région Afrique, Dr Moeti a annoncé le lancement de l’Alliance pour la riposte contre l’infodémie en Afrique (AIRA). Cette structure est créée par l’OMS et ses partenaires pour combattre la désinformation sur les vaccins.

L’alliance entend s’appuyer sur l’influence et les apports d’un réseau unique de 14 organisations qui mettent en commun leurs ressources pour lutter contre la désinformation.

Selon l’OMS la vitrine de l’alliance, Viral Facts Afrique, a produit cette année plus de 150 vidéos et publications sur les réseaux sociaux pour contrer la désinformation. Ces vidéos et publications ont circulé sur près de 60 chaînes de réseaux sociaux partout dans la Région et ont généré plus de 100 millions de vues.

Dr Moeti s’est exprimée lors d’une conférence de presse virtuelle animée par APO Group. Elle a été rejointe par Mr Pierre N’Gou Dimba, Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle de Côte d’Ivoire ; ainsi que de Mme Luchen Foster, Directrice des partenariats de santé de Facebook.

Étaient également présents pour répondre aux questions des journalistes, Dr Phionah Atuhebwe, fonctionnaire technique pour l’introduction des vaccins au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, Dr Thierno Balde, chef de l’unité Partenariats opérationnels au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, et Dr Gilson Paluku, fonctionnaire technique pour la vaccination systématique et de l’introduction des nouveaux vaccins au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique.

Christiane MUNOKI 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here