Tech-RDC : Augustin Kibassa rassuré, bientôt un nouveau système va mettre fin à la contrefaçon et  vol des portables

0
108

Le Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication ( PTNTIC), Augustin Kibassa Maliba, a eu une séance de travail Mardi 7 Juillet 2020 avec le président du collège de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications du Congo (ARPTC), Christian KATENDE.

Les opérateurs des GSM ont également pris à cette réunion dont l’objectif est de mettre en place un système permettant d’éviter considérablement le vol d’appareils téléphonique.

Le vol de téléphone  est un phénomène fréquent dans toutes les mégalopoles du monde et crée une insécurité quasi permanente au sein de la société.

Cette séance de travail a eu lieu dans son Cabinet de travail au troisième niveau de l’Hôtel du gouvernement à Kinshasa.

Au sortir de leur réunion de travail avec le Patron des PTNTIC, Christian KATENDE a laissé entendre que le système qui sera mis en place va permettre de protéger les utilisateurs des appareils cellulaires.

« Nous avons présenté une solution qui sera implémentée sous peu. Elle vise à protéger les utilisateurs de tout  ce qui peut y avoir comme vol d’appareils, fraude sur les téléphones mobiles, caractérisée par le clonage  et la contrefaçon d’ appareils cellulaires déversés sur le marché », a-t-il déclaré.

En somme, ce système va mettre fin à la fraude qui crée un manque à gagner pour les opérateurs économiques du secteur des télécommunications. Le lancement de ce système innovant interviendra le 24 septembre 2020.

Un récent rapport publié par la société d’études de marché cible a révélé que Kinshasa est  le plus grand marché des mobiles en Afrique Centrale. La pénétration du mobile à Kinshasa est d’environ 80%. En outre, ce projet tombe à point nommé pour sécuriser les détenteurs de téléphone mobile à travers le pays.

Francis Otshudi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici