USA: Nicki Minaj ne joue plus en Arabie saoudite ce 18 juillet

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Le 18 juillet 2019 aurait été la première fois pour la rappeuse américaine Nicki Minaj, rendue célèbre non seulement pour ses titres qui atteignent, régulièrement, le top des morceaux les plus populaires aux États-Unis, mais aussi pour ses tenues particulières et les paroles crues de ses chansons et clips vidéo, de jouer en cette terre d’Arabie saoudite.

Le chanteur pop britannique Liam Payne et le DJ américain Steve Aoki devaient aussi figurer à l’affiche de cet événement de Jeddah qui devait être retransmis par la chaîne musicale MTV, selon les prévisions des organisateurs de Jeddah Season.

Mais à la dernière nouvelle, la rappeuse américaine n’est plus d’avis ; elle a renoncé, le mardi 09 juillet, à sa performance du 18 juillet prochain à Djeddah avec comme motif «la liberté d’expression».

“Après mûre réflexion, j’ai décidé de ne pas me produire à la Jeddah World Fest, au festival qui se déroule à Djeddah le 18 juillet. Même s’il n’y a rien que je désire plus que de présenter mon spectacle à mes fans d’Arabie saoudite. Après m’être davantage renseignée sur le sujet, je pense qu’il est important pour moi de manifester clairement mon soutien aux droits des femmes, à la communauté LGBTQ et à la liberté d’expression.” : C’est ce qu’a décidé Nicki Minaj dans une déclaration transmise par son porte-parole.

En effet, dès le 5 juillet dernier, l’ONG “The Human Rights Foundation” avait appelé cette artiste américaine, originaire de Trinité-et-Tobago, à renoncer à ce concert, de ne pas se produire dans la péninsule arabique.

En Arabie saoudite, a-t-on appris, les homosexuels encourent la peine capitale. Et depuis de longue date, le royaume est critiqué pour la façon dont il traite les femmes qui sont légalement placées sous le contrôle de leur père, mari, frère ou même fils, même si elles ont récemment obtenu le droit de passer le permis de conduire.

L’Arabie saoudite serait aussi régulièrement mise en cause pour sa répression des opposants au régime.

D’ailleurs, en octobre, le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, critiquant le pouvoir, a été tué dans les locaux du consulat d’Arabie saoudite à Istanbul par un commando d’agents venus de Ryad.

Plusieurs rapports ont fait état de la responsabilité directe du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane dans cet assassinat.

Cette rappeuse de 36 ans qui s’est décidé d’annuler son concert, est régulièrement critiquée par des féministes qui lui reprochent de se mettre en scène comme un objet sexuel, mais pourtant Nicki Minaj elle-même se dit être féministe et capable de réussir dans le monde très masculin du hip-hop.

Blaise PUALA

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp