Nord-Kivu : 57 personnes sont tuées par mois dans le Grand Nord-Kivu, d’après la Société civile

0
1722

 

Dans une lettre adressée depuis mercredi 25 avril derneir au Chef de l’État RD-congolais Joseph Kabila, les sociétés civiles des villes de Butembo et de Beni, ainsi que des territoires de Beni et Lubero ont encore déploré la continuité des tueries des civils dans cette région de l’Est de la RD-Congo.

D’après les forces vives, plus de 2000 personnes ont été massacrées par les hommes armés, notamment les rebelles ADF entre le mois de mai 2016 et avril 2018 dans les villes et territoires de la partie Grand Nord-Kivu.

« Les citoyens RD-congolais, continuent à être sauvagement tués en territoires de Beni et de Lubero. Considérant uniquement les morts identifiés par les Forces Vives, le nombre est passé de 1116 en mai 2016 à 2459 en avril 2018, soit au moins 57 personnes tuées par mois ou une moyenne de 2 personnes tuées chaque jour. C’est trop ! Ce nombre se reparti comme suit : plus de 1465 personnes massacrées en territoire de Beni contre plus de 994 en territoire de Lubero>>, peut-on lire dans cette corresponance signée par quatre présidents des sociétés civiles de ces coins du pays.

A part des tueries, les forces vives ont également évoqué les enlèvements des civils qui n’ont toujours pas cessé jusque-là,<<bien au contraire, ils ont pris une allure inquiétante>>, disent-elles.

<<Dans le Territoire de Lubero, plus de 874 cas de kidnappings contre plus de 783 en territoire de Beni, soit un total de plus de 1657. Bien plus, 757 victimes kidnappées sur le tronçon Kanyabayonga-Goma (VUSENDO) et dont la plupart sont des habitants du Territoire de Lubero et de la ville de Butembo et ne sont pas encore retrouvées>>, ont-elles regreté.

A cette occasion, les quatre coordinations des sociétés civiles ont plaidé pour l’instauration de l’autorité de l’État dans ces zones insécurisées depuis plusieurs années.

Par Djiress BALOKI(depuis Butembo)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here