RDC: augmentation des violations des droits de l’homme

0
606
Abdoul Aziz Thioye, directeur intérimaire du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme en RDC lors de la conférence de presse de l’ONU le 6/12/2017 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Abdoul Aziz Thioye, directeur intérimaire du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme en RDC lors de la conférence de presse de l’ONU le 6/12/2017 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La RD-Congo a connu une hausse générale du nombre des violations des droits humains au cours du mois d’avril dernier. Le chef du bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme, Abdoul aziz Thioye a fait cette déclaration ce mercredi 23 mai à Kinshasa, au cours du point de presse bihebdomadaire de la mission de la paix en RD-Congo.

En avril 2018, le Bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme-BCNUDH- a enregistré 498 violations des droits de l’homme contre 406 violations le mois précédent. » Une hausse importante de 21% par rapport au mois de mars », a souligné Abdoul aziz Thioye.

Près de 80% des violations ont été commises dans les provinces affectées par le conflit entrainant la mort d’au moins 66 civils, dont huit femmes. Contrairement aux cinq derniers mois , ce sont les combattants des groupes armés qui ont commis plus de violations dans les zones en conflit.

Dans les provinces non affectées par les conflits, 27 violations pour la province du Kongo central, 20 violations au Haut-Katanga, 15 violations pour la Tshopo et 13 cas des violations des droits de l’homme à Kinshasa.

Par Christiane EKAMBO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here