Mali : six soldats tués dans une embuscade tendue par des terroristes

En début de semaine, un détachement de l’armée près de Bamako, capitale du Mali, a été victime d’une embuscade attribuée aux terroristes. Le bilan fait état de six soldats maliens tués et neuf blessés.

Le Mali est en proie à une crise profonde qui ne fait que s’accentuer. C’est depuis 2012 que le pays est dans une instabilité politique et sécuritaire. Des manifestations se perpétuent et les attaques des réseaux terroristes sont de plus en plus enregistrées.

Mardi soir, « il y a eu un accident au bar Tam-Tam de Ségou. Un instructeur russe a mal manipulé une grenade et il y a eu explosion. Deux Russes ont été tués. Il y a eu aussi un civil mort », a déclaré à l’AFP un responsable policier dans la ville.

Les deux militaires russes se trouvaient dans ce bar à Ségou où ils consommaient de l’alcool, selon des sources locales. « Des militaires sont venus dans le bar. Ils ont commandé à boire de l’alcool. Ils en avaient aussi dans la poche. Nous avons entendu du bruit vers les militaires maliens et russes. Il y a eu au moins trois morts, dont deux Russes. Un civil aussi est mort », a raconté un témoin à la VOA. D’autres sources ajoutent que deux soldats maliens étaient également décédés.

C’est la junte militaire qui contrôle le pays depuis 2020. Les nouveaux dirigeants ont rompu les liens avec la France et ses troupes ont quitté le pays en 2021. La junte militaire au pouvoir s’est alliée depuis lors avec la Russie. La présence des instructeurs russes reste très visible au Mali.  

Le Mali est en proie à une crise profonde qui ne fait que s’accentuer. C’est depuis 2012 que le pays est dans une instabilité politique et sécuritaire. Des manifestations se perpétuent et les attaques des réseaux terroristes sont de plus en plus enregistrées.

Rédaction/journaldesnations.net