spot_img

Latest Posts

Crimes contre les journalistes: JHR-RDC demande au Gouvernement Congolais de protéger les journalistes

Ce mardi 2 novembre, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes, l’ong de droit canadien, Journalists Human Rights (JHR/JDH) a joint sa voix à d’autres organisations de défense des droits des journalistes.

Dans un communiqué parvenu à journaldesnations.net, le bureau local de JHR-RDC dénonce la fragilité sécuritaire qui caractérise la vie au quotidien des journalistes en RDC depuis quelques années. Préoccupée par cet état des choses, l’ong JHR-RDC demande au gouvernement de la RDC de s’impliquer pour mettre fin à l’impunité des crimes que subissent les journalistes en RDC.

Voici dans les lignes qui suivent l’intégralité du communiqué

Communiqué

La journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes, est célébrée cette année 2021 dans un contexte particulier pour la RDC.
Avec une situation sanitaire secouée par la pandémie de la Covid 19, en plein état d’urgence dans le grand Nord, le régime politique de la RDC subit des pressions pour l’organisation des élections prochaines en 2023.

Dans ce contexte, les journalistes congolais ne sont pas à l’abri des intimidations et menaces.
Le rapport « mauvais temps pour la presse » publié par JED ce 2 novembre 2021, renseigne qu’au moins 110 cas d’attaques diverses pour les journalistes et les médias ont été répertoriés en RDC. 51% de ces cas touchent à la sécurité physique des journalistes. Ils sont constitués des menaces qui aboutissent à des assassinats, agressions physiques et parfois poussent les journalistes à vivre en clandestinité. Ces menaces ont comme sources, des miliciens ou des militants politiques.

Face à cette situation, Journalists for Human Rights JHR/JDH joint sa voix à celles d’autres organisations pour dénoncer cette situation qui paralyse le travail des journalistes congolais.
De ce fait, il encourage les journalistes congolais à travailler en tout professionnalisme dans le respect du code d’éthique des journalistes congolais et les lois du pays.
JHR-RDC recommande cependant au Gouvernement Congolais de protéger les journalistes congolais à travers la dépénalisation de délit de presse, doter le pays d’une loi d’accès à l’information et mettre fin à l’impunité des crimes que subissent les journalistes en RDC.

Fait à Kinshasa, le 02 novembre 2021
Pour JHR/JDH-RDC
Prince Murhula
Gestionnaire principal

 

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.