Kinshasa : La police étouffe la marche de l’opposition

0
58
Des manifestants dispersés à coups de lacrymogènes lors de la marche de l'Opposition mercredi 15 septembre à Masina, à l'est de la RDC

Dispositif sécuritaire impressionnant, la marche pacifique appelée par la coalition de l’opposition congolaise » Lamuka » a été étouffée par les éléments de la police Nationale Congolaise déployés à travers les grands artères de la ville.

Sous des tirs de gaz lacrymogène, les manifestants sont dispersés, Martin Fayulu et Adolphe Muzito contraint de monter dans leur véhicule, les forces de l’ordre ont fait usage de la force pour empêcher la manifestation de l’opposition de ce mercredi 15 septembre 2021.

Quelques membres de Lamuka dont deux de ses communicateurs sont interpellés, pas des morts ni blessés enregistrés jusqu’à présent.

Un journaliste responsable du Média en ligne, Actualité.cd et correspondant de la radio RFI, Patient Ligodi a été interpellé et arrêté par la police.

Il faut rappeler que Lamuka réclame la dépolitisation de la commission électorale nationale indépendante ( CENI). La coalition Lamuka est descendu dans la rue pour protester contre le glissement, la dictature et préconise des réformes constitutionnelles consensuelles.

Il sied de souligner que les organisateurs de cette marche ont défié l’instruction du gouverneur de la ville de Kinshasa qui avait marqué son veto pour sa tenue. Pour le numéro 1 de la ville-province de Kinshasa, cette manifestation est susceptible d’entraîner une contamination massive de la covid-19.

Francis OTSHUDI