lun. Juin 24th, 2019

Kinshasa: Rita Bola, une femme de fer à la tête de la DGRK

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Elle s’appelle Rita Bola Dula, visiblement une dame de fer qui entend rompre avec tout ce qui a empêché cette caisse urbaine de “Kin la belle” de bien fonctionner auparavant. « Je ne fais pas dans la continuité, je suis venue faire un changement dans la façon de travailler et de voir les choses», a laissé entendre la nouvelle tenancière de la Direction Générale des recettes de Kinshasa-DGRK.

Elle inspirerait largement confiance non seulement du fait qu’il s’agit, cette fois ci, d’une femme à la décision finale de cette structure mais aussi parce qu’il s’agit, comme dise les kinois « mwana ya ndaku », compris «fille maison».

D’ailleurs, elle en a précisé lors de sa prise de fonction « je ne suis pas une étrangère, je viens chez nous». C’est, sans nul doute, ce qui retient plus d’un employé de la DGRK, le fait de ne pas être tombé comme un cheveu dans la soupe.

S’adressant aux siens, la désormais DG Rita Bola a sollicité le concours de ses collaborateurs de la DGRK afin de l’aider à réussir fructueusement son mandat. « Nous passerons, mais, vous, vous faites carrière. Essayez de nous aider pour que nous puissions réussir notre mandat». Une adresse qui fait office d’appel de conscience d’une mère à sa famille.

«En tant que femme, je ne viens pas qu’avec mon cerveau, mais avec mon cœur. Un cœur de maman qui sait supporter et qui sait aussi punir. Autour d’une carotte, il y a toujours un bâton » dixit madame la DG.

Comme toute femme inconditionnellement liée de ce côté maternel caractérisé par la générosité, Rita Bola Dula ne pouvait s’en échapper de le mettre en évidence comme corroboré par cette phrase fétiche «  éduquer une femme, c’est éduquer toute une nation ».

Il sied de souligner que la nouvelle locataire de la DGRK remplace à ce poste, Raoul Elenge à qui l’Assemblée Provinciale de Kinshasa a poussé à démissionner de ses fonctions lundi 3 juin 2019 après avoir décidé de le mettre à la disposition de la justice pour des faits de mégestion durant le 15 mois passés à la tête de la DGRK et aussi pour insubordination à l’instruction du Chef de l’Etat.

Blaise PUALA

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp