spot_img

Latest Posts

Le Royaume du Maroc accorde un privilège aux questions migratoires à travers un partenariat avec l’ICMPD


Les réponses et solutions durables aux problèmes migratoires demeurent au centre des priorités du Royaume du Maroc. C’est dans ce cadre qu’un accord a été scellé jeudi 10 novembre à Rabbat entre le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD) et le Royaume.

La migration et la mobilité légale, la gestion des questions liées à la diaspora, la lutte contre les trafics et toutes les formes d’exploitation des êtres humains, voici des questions qui devront être traité minutieusement. A cela s’ajoute aussi la résolution des questions liées aux demandes d’asile et aussi la protection internationale et la gestion des frontières.

Ainsi, l’accord porte également sur la concertation étroite et continue relative à la réalisation des actions retenues dans le cadre des différents fora régionaux du dialogue et de coopération sur la migration, notamment le processus de Rabat, et sur la mise en œuvre des objectifs du Pacte mondial de Marrakech.

La mise en place au Maroc, par le biais de cet accord, d’un bureau de l’ICMPD a également pour vocation de créer une plateforme africaine afin de favoriser la coopération tripartite avec d’autres pays du Continent sur des projets d’intérêt commun, tels que la formation, le renforcement des capacités, la communication et la réflexion commune sur une gestion positive de la migration.

Pour des migrations ordonnées

Le directeur général des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Fouad Yazourh, et le directeur général de l’ICMPD, Michael Spindelegger, les deux signataires de cet accord historique se sont réjouis de ce pas franchi.

“La migration est un vaste sujet et les opportunités de coopération qu’offre ce partenariat le sont tout autant”, a déclaré, Spindelegger ajoutant que le siège de l’ICMPD sera un trait d’union entre l’Europe et le Maroc dans le domaine de la gestion migratoire.



Pour sa part, Fouad Yazourh a affirmé que cette signature témoigne de la qualité et de la profondeur des relations qui lient les deux partenaires depuis plusieurs années, faisant part de la volonté de poursuivre cette action commune pour la concrétisation de plusieurs objectifs, dont l’identification des moyens de mise en œuvre des différents plans d’action et déclarations adoptés.

Il a, à cet égard, souligné l’engagement du Maroc à implémenter les objectifs du Pacte de Marrakech pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, ceux du Dialogue 5+5, ainsi que les conclusions de cette Conférence, qui se sont tenues les 9 et 10 novembre courant à Rabat, et ce dans l’optique de renforcer la politique migratoire du Royaume.

Il a, à cet égard, souligné l’engagement du Maroc à implémenter les objectifs du Pacte de Marrakech pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, ceux du Dialogue 5+5, ainsi que les conclusions de cette Conférence, qui se sont tenues les 9 et 10 novembre courant à Rabat, et ce dans l’optique de renforcer la politique migratoire du Royaume.



Le partenariat entre l’ICMPD et le Royaume a été conclu en marge de la 3ème Conférence pair-à-pair du programme Euromed Migration V, organisée par l’ICMPD et le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, avec le soutien de l’Union européenne.

Cette conférence a mis l’accent sur les avancées de la gouvernance des migrations dans la région euro-méditerranéenne quatre ans après l’adoption du Pacte de Marrakech. Également des pistes ont été tracées afin d’explorer de nouvelles approches de coopération internationale pour une gestion efficace, novatrice, responsable et mutuellement bénéfique de la migration et de la mobilité.

Christiane EKAMBO

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.