spot_img

Latest Posts

Monde: Russie avertit les médias américains à Moscou qu’ils risquent de perdre leur accréditation

Lundi 6 juin, la Russie a averti les organisations de presse américaines qu’elles risquaient de se voir retirer leur accréditation si le traitement des journalistes russes aux États-Unis ne s’améliorait pas, selon trois sources ayant connaissance du dossier.

Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février, certains médias d’État russes ont été empêchés d’opérer aux États-Unis et dans certains autres États occidentaux en retirant leurs licences de diffusion et en sanctionnant les points de vente, des mesures qui, selon Moscou, témoignent d’un mépris de la liberté des médias.

À Moscou, le président Vladimir Poutine a signé en mars une loi imposant une peine de prison pouvant aller jusqu’à 15 ans pour la diffusion de nouvelles intentionnellement “fausses” sur l’armée, ce qui a incité certains médias occidentaux à retirer leurs journalistes de Russie.

Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a annoncé la semaine dernière qu’elle convoquait les responsables des médias américains pour leur notifier “les mesures les plus strictes” en réponse à “l’hostilité” rencontrée par leurs homologues russes aux États-Unis.

Lors de la réunion de lundi, elle a exposé les difficultés rencontrées par les journalistes russes sur place, notamment en ce qui concerne le renouvellement des visas, les comptes bancaires bloqués et le harcèlement présumé par les agences de renseignement américaines, selon trois sources ayant une connaissance directe de la réunion.

L’agence de presse d’État RIA a déclaré que des représentants du Wall Bourse Journal, de CNN, d’Associated Press, de NPR et d’Alhurra TV ont assisté à la réunion.
Les porte-parole des organisations médiatiques américaines telles que l’Associated Press, CNN, le Washington Post et le Wall Bourse Journal n’ont pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur la réunion.

Washington a imposé des sanctions à l’encontre de certaines chaînes de télévision publiques russes, qui, selon elle, ont diffusé de la désinformation pour soutenir la guerre de la Russie en Ukraine. Les responsables russes n’utilisent pas les mots “invasion” ou “guerre”.

Les responsables russes, dont le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et Mme Zakharova, affirment que les médias occidentaux ont fourni un récit excessivement partiel de ce qu’ils appellent “l’opération spéciale” de la Russie en Ukraine, qui ignore les préoccupations de la Russie concernant l’élargissement de l’OTAN et la persécution présumée des russophones.
Alors que certaines organisations médiatiques occidentales ont quitté la Russie, d’autres, dont Reuters, sont restées dans le pays et continuent à faire des reportages.

Source : Reuters

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.