Nord-Kivu: insécurité à Goma, la société civile veut la tête du Maire Mwisa Nkiese

 

La coordination urbaine de la société civile et les mouvements citoyens de Goma, exigent dans un bref délai le remplacement du Maire. Ces derniers qualifient Mwisa Nkiese d’incompétent en matière de garantir la sécurité aux habitants du chef-lieu du Nord-Kivu, victimes des tueries de la part des homme armés inconnus.

«Il s’agit ici de la personne du Maire de Goma, M. Mwisa Nkiese qui n’est pas en mesure de définir les mesures pouvant prévenir, décourager ou endiguer l’insécurité à Goma et il se concentre plus sur des mécanismes visant à dilapider les recettes de l’État et préfère des injures à l’égard de la population qui lui demande la sécurité», déplorent les manifestants à travers leur mémorandum déposé au gouvernorat.

« Toutes les composantes de la société civile de Goma demandent le remplacement du Maire », souhaitent ces citoyens congolais vivant dans la capitale provinciale du Nord-Kivu.

Pour faire passer leur voix de détresse suite à la persistance de l’insécurité, les acteurs des forces vives et des mouvements citoyens  entre autres Lucha, Filimbi et Congo Conscience, ont manifesté dans les rues de Goma lundi 11 mars.

Lors de la manifestation encadrée par les forces de l’ordre, ces derniers étaient porteurs des calicots sur lesquels l’on pouvait lire «Nous voulons la sécurité en ville de Goma et ses environs », et beaucoup d’autres.

Au Gouvernorat du Nord-Kivu , les manifestants pacifiques ont été reçus par le Gouverneur intérimaire, Féler Lutayishirwa qui a promis canaliser les doléances de ses hôtes à qui de droit. C’est notamment au Président de la République, au commandant suprême des FARDC et de la police.

Il y a quelques semaines, une vingtaine de civils ont été tués dans les quartiers Ndosho et Mugunga à Goma. Ces tueries sont attribuées aux hommes armés inconnus et opérant aux heures vespérales à l’aide des armes à feu et blanches.

Djiress BALOKI

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp