Nord-Kivu: tueries des civils à Goma et environs, un élu responsabilise les rebelles FDLR

 

Le député provincial du Nord-Kivu, Jean-Paul Lumbulumbu Mutanava attribue les tueries et enlèvements des civils à Goma et dans le territoire de Nyiragongo aux rebelles de Force Démocratique pour la Libération du Rwanda-FDLR.

D’après cet élu du territoire de Lubero, ces assaillants armés proviendraient du Parc National des Virunga. 

«Les éléments à notre possession renseignent clairement qu’il y a des éléments FDLR [Force Démocratique pour la Libération du Rwanda, Ndlr] qui traversent le territoire de Nyiragongo en provenance du Parc National des Virunga. Ils entrent dans la ville ou dans le territoire de Nyiragongo. Ils pillent, tuent et violent les femmes. Et ils le font sans aucune moindre résistance », a déclaré à Journal des Nations, Jean-Paul Lumbulumbu. 

Par ailleurs, ce dernier plaide pour la mise en place d’un nouveau plan de sécurisation de la population dans cette partie du Nord-Kivu. 

«Nous pensons qu’il faut des patrouilles mixtes FARDC-MONUSCO-PNC dans les quartiers limitrophes de Goma avec le territoire de Nyiragongo et aller plus loin avec le Parc National des Virunga, parce il faudra boucher d’où proviennent tous ces malfrats, mais aussi à côté de ça, il y a aussi des bandits à mains armées qui circulent », propose-t-il.

Aumoins 4 civils ont été tués lors de la dernière incursion des hommes armés la nuit de jeudi à vendredi 22 mars en localité de Buhene, près de Goma.Toutes les victimes ont trouvé la mort par balles.

Aux côtés des morts,  des sources locales parlent aussi d’une dizaine de civils pris en otage au cours du même assaut des assaillants.

Djiress BALOKI

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp