RDC: “Une stratégie pour réussir dans la profession”, les journalistes de l’UPF devant Tryphon Kin-Kiey

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

De droite à gauche, Jean-Marie Mususa, président du Bureau UPF/RDC, Feza Motema, trésorière, élue députée nationale, honorable Kinkiey, premier président de l’UPf , DINA Buhake, vice-présidente, Thythy Bolumbu, trésorière, Monulfe, Secrétaire Général adjoint.

 

En marge de la journée internationale de la Francophonie, l’Union internationale de presse francophone -UPF/RDC- a réuni pour la toute première fois, depuis la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante l’année dernière à travers une élection, ses membres autour d’une conférence ce vendredi 22 mars au siège de l’Agence congolaise de presse -ACP- à Kinshasa sous le thème: “une stratégie pour réussir dans sa profession”. À en croire ses dirigeants, il était également question de permettre à ses nouveaux  adhérents de s’imprégner de l’historique d’implantation de cette méga structure internationale des journalistes en RD-Congo, le plus grand pays francophone au monde.

L’ancien ministre des PTNTIC et des Relations avec le Parlement, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, en sa qualité de l’ex-premier président de l’ancienne UJPLF, ancêtre de l’actuelle UPF, a été l’orateur principal du jour.

D’entrée de jeu, l’orateur a commencé par partager sa propre expérience dans la profession journalistique, avec l’assistance.  Il a affirmé avoir atterrit au hasard dans la presse. Toutefois, par souci de se perfectionner, Kin-Kiey s’est fait inscrire au CFJ de Paris. Il a reconnu Georges Gro, ancien Secrétaire général de l’UJPLF comme son mentor. C’est cet homme, selon lui, qui va le pistonner dans cette noble profession.

Pour lui, le journal “le Monde” reste un modèle et une notoriété pour la presse écrite à travers le monde. Dans ses actions,  il a cité l’organisation à l’ex-zaïre du congrès de l’UJPLF à un moment très crucial de l’histoire du pays, car au moment où se tenait ce congrès,  les rebelles de l’AFDL était déjà à la porte de Kinshasa. Ce congrès avait permis affirme-t-il , aux journalistes venus de par le monde de parler de l’ex-zaïre et ses différents problèmes. Son credo dit-il a été  plus faire la promotion de nos langues locales aux côtés du français.

Après la narration de son expérience, Tryphon Kin-Kiey a, dans le cadre de l’exposé “une stratégie pour réussir dans la profession”, encouragé et conseillé les journalistes présents dans la salle d’être des visionnaires, car la profession de journaliste facilite la tâche à ceux qui veulent faire quelque chose.

Réussir dans la profession du journaliste demande que ce dernier soit: intelligent, dispose d’un accompagnement et avoir le goût de la lecture, a conclu le professeur. Kin-Kiey.

Par ailleurs, cette conférence de partage d’expérience a connu la participation du DGA de l’ACP et de Christine Feza Motema, trésorière de l’UPF, élue députée nationale aux législatives du 30 décembre 2018.

Il sied de signaler que plus de 30 journalistes membres de l’UPF section RDC et autres confrères de l’ACP ont pris part à cet exposé.

René KANZUKU

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp