RDC: Chantal Safou et Denise Nyakeru ont fêté avec les femmes à Kinshasa ce vendredi 08 mars

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Le monde a célébré ce vendredi 08 mars 2019, la Journée internationale de la femme. En marge de ladite journée, Kinshasa a rendu un vibrant hommage à la femme RD-congolaise. Tout au long de cette année 2019, la RD-Congo tient à concrétiser le thème:” promouvoir la paix, la sécurité et le genre, l’égalité des sexes, pour l’accès aux services publics de qualité”.

L’Académie de Beaux-Arts à Kinshasa, dans la communes de la Gombe, est le cadre qui a abrité le grand rassemblement des femmes kinoises des différentes couches sociales au courant de cette journée dédiée à la femme.

Au cours de cette activité riche en couleurs, plusieurs discours ont été prononcés à tour de rôle par des intervenantes, parmi lesquelles, la distinguée première dame, Denise Nyakeru Tshisekedi et la ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou Lopusa. D’entrée de jeu, la ministre a respectueusement remercié la première dame d’avoir accepté de patronner la manifestation de ce jour, à laquelle les femmes congolaises tiennent tant.

Poursuivant son discours, Chantal Safou a fait comprendre à l’assistance l’importance de la Journée internationale de la femme, plus particulièrement le sens profond du thème annuel. «La journée qui est à l’honneur aujourd’hui est née des revendications des femmes pour la jouissance de leurs droits ainsi que pour réclamer les mêmes chances que les hommes. Tout ce qui est acquis dans la douleur est précieux, voilà pourquoi cette journée est précieuse pour toutes les femmes partout dans le monde», a-t-elle expliqué.

Prenant la parole, la distinguée première dame Denise Tshisekedi Denise Nyakeru a laissé entendre qu’elle compte travailler à tout prix avec les femmes pour développer le Congo. «Je serai toujours aux côtés des femmes et des filles afin de leur donner une opportunité de contribuer pleinement au développement réel de notre pays, la République Démocratique du Congo (…) Même si tout le monde ne saurait m’atteindre, je serai toujours disponible à vous recevoir », a-t-elle promis.

Par la même occasion, Denise Nyakeru Tshisekedi a rappelé à l’assistance que la reconnaissance officielle de la Journée internationale de la femme ainsi que les dispositions légales prises à ce jour en République démocratique du Congo sont un grand pas en avant et à la bonne direction, mais pas une finalité.

En tant que première dame de la RD-Congo, avant de plonger dans le vif de son allocution, Denise Nyakeru Tshisekedi a fait observer une minute de silence en mémoire des femmes victimes des violences sexuelles, surtout les femmes congolaises.

Interpellation aux femmes congolaises

Parailleurs, en sa qualité de la première mère de la Nation congolaise entière, Nyakeru a interpellé les femmes congolaises en ces termes : “Les droits reconnus à la femme au niveau national et international ne seront valables que si la femme elle-même prend conscience réellement”.

Tout en soulignant:”il nous incombe donc la responsabilité d’accomplir valablement, non seulement les desseins des différents législateurs, mais également surtout de notre créateur Dieu Tout puissant, soyons femmes comme le Seigneur veut que nous le soyons c’est-à-dire, une femme de grand coeur et plein’ d’amour”.

La deuxième partie a été consacrée au lancement de la Foire de l’entrepreneuriat des femmes à la place des évolués.

Pour rappel, la cérémonie a été agrémentée par la chanteuse Sandra Pongo, fille de la regrettée chanteuse Pongo Love, et plusieurs autres musiciennes, dont une chinoise qui a émerveillé l’assistance en interprétant les morceaux congolais.

Frezia KABAMBA correspondante particulière

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp