RDC: fermeture du M-Pesa, le manager de Vodacom Albert Mboyo éclaire la lanterne

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

C’est depuis quelques jours que M-Pesa, ce service de transfert et de retrait d’argent à proximité de la société de télécommunication Vodacom, est victime des rumeurs selon lesquelles il aurait des sérieux problèmes qui provoquerait sa fermeture.

En réaction à ces rumeurs circulant à travers des réseaux sociaux, le manager de Vodacom Albert Mboyo a, à travers une interview accordée à la presse ce samedi 25 mai 2019, éclairé l’opinion sur la santé dudit service.

À en croire ce dernier, M-Pesa se porte très bien, il est soumis à la licence de la Banque centrale du Congo -BCC. Donc, si quelqu’un dit que M-Pesa a des problèmes, c’est la BCC qui est l’organe habilité à le confirmer.

À ce jour, rassure-t-il, M-Pesa n’a aucun problème, ceux qui ont déposé leur argent, peuvent le retirer calmement dans tous les points de vente de Vodacom. Chez Vodacom, “le retrait se fait beaucoup plus dans nos propres shops pour augmenter la crédibilité de nos services financiers”.

“Au nom du management de Vodacom, nous aimerions rassurer l’opinion que M-Pesa a, à ce jour 17% de PIB de la RD-Congo. Vous devez comprendre le poids de ce service, en terme d’inclusion financière. M-Pesa est un ensemble des services, au-delà du retrait et du transfert d’argent, comme le paiement de salaire, microcrédit… Donc, M-Pesa joue un rôle très stratégique dans le développement économique de la RD-Congo”, a-t-il renseigné.

Et d’ajouter: “Pour éclairer encore l’opinion, le flux financier qui circule à travers M-Pesa, dépasse l’ensemble de celui du secteur bancaire congolais. Si M-Pesa aurait eu des problèmes, c’est la Banque Centrale qui est l’organe attitré, qui lancerait le message. Voilà qu’il ne faut pas que les gens se mettent à parler de M-Pesa comme s’il s’agit de la futilité. M-Pesa se porte très bien”.

René KANZUKU

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp