Sud-Kivu: Le collège provincial des étudiants se lève à son tour contre la taxe RAM

0
93

Le collège provincial des étudiants du Sud-Kivu exprime à son tour son ras-le-bol vis-à-vis de la taxe. Cet organe des jeunes étudiants du Sud-Kivu donne un délai de 72 heures au gouvernement central afin qu’il supprime la taxe sur le registre des appareils mobiles (RAM).

Dans leur déclaration du 07 septembre 2021, le collège provincial des étudiants renseigne que la taxe RAM n’a pas de contrepartie vis-à-vis du contribuable pour le bien être de la population et elle n’est pas reprise dans la loi des finances 2021, ni dans l’ordonnace-loi n° 18/003 du 18 mars 2018 fixant la nomenclature des droits, taxes et redevances du Pouvoir central.

Selon eux, le silence du bureau de l’assemblée nationale aux différentes pétitions lui adressé prouve à suffisance aux yeux de la population que cette taxe est une escroquerie pure et simple.

Par ailleurs, si leur requête ne trouve pas une suite favorable dans les 72 heures, le collège provincial des étudiant du Sud-Kivu va organiser une marche pour protester contre la taxe RAM.

Le signataire de cette déclaration c’est le porte parole provincial des étudiants Kusimwerayi Marangusa. Signalons que plusieurs autres mouvements et structures de la société civile de la province se sont réunis pour dire non à cette taxe.

Justine HULIKI NTAMWENGE