spot_img

Latest Posts

Violences armées à Beni-Ituri : des femmes de DYFEGOU s’engagent à identifier, dénoncer et mettre à nu tous les tireurs de ficèles

Des femmes leaders du Nord-Kivu et de l’Ituri se sont réunies samedi 10 octobre 2021 dans la ville de Bunia, chef-lieu de l’Ituri (RDC). Au centre de la rencontre « réfléchir et échanger autour de leurs expériences en vue de la pacification du Nord-Kivu et de l’Ituri ».

L’activité a été organisée par des membres de la dynamique des femmes pour la bonne gouvernance « DYFEGOU », une organisation féminine engagée dans des actions de pacification de l’Est de la RDC en proie aux exactions des groupes armés locaux et étrangers. A l’issue des échanges, les femmes de l’Ituri et du Nord-Kivu à travers la DYFEGOU ont publié une déclaration conjointe en faveur du retour de la paix dans cette partie du pays.

Parmi les points saillants, ces femmes s’engagent à identifier, dénoncer et mettre à nu tous les tireurs de ficèles dans les conflits en cours dans les deux provinces, déclare la coordonnatrice de la DYFEGOU.

“Le travail est déjà amorcé quant à ce, tant en Ituri qu’au Nord-Kivu et nous allons dévoiler la liste sans complaisance et avec des éléments probants. Nous en avons assez avec cette insécurité”,  martèle Rose Kahambu Tuombeyane lors du briefing de restitution à la presse mardi 12 octobre à Butembo.

Au même moment, elles annoncent le début des plaidoyers inclusifs mettant en avant plan les victimes directes de l’insécurité à Beni-Ituri.

« Nous voulons voir un jour, un tribunal international pour le jugement des crimes commis en RDC et pour y arriver, nous devons avoir des victimes prêtes et capables à s’exprimer devant cette cour pour donner des preuves », explique Madame Rose Tuombeyane.

Et nous devons arriver à cela parce que parmi les auteurs des crimes : « il y a des étrangers que les cours congolaises ne peuvent pas arriver à juger, mais lorsque nous aurons une cour internationale qui a la compétence de juger tant les étrangers que les nationaux, cela peut panser les blessures des victimes », pense-t-elle.

Djiress BALOKI/ correspondant au Nord-Kivu

Latest Posts

spot_imgspot_img

Don't Miss

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.