Butembo : des commerces fermés ce lundi pour décrier les violences récurrentes des rebelles de l’ ADF à Beni-Ituri

0
186
Une vue du monument historique de Butembo dans le centre commercial (Ph. Djiress BALOKI JDN)

Les activités économiques sont paralysées ce lundi 6 septembre 2021 au centre-ville de Butembo, une ville commerciale située au Nord-Kivu (11heures 30 minutes locales).

Des portes de magasins, galeries, boutiques, maisons de télécommunication et plusieurs autres commerces sont fermées. Seuls, les vendeurs des vivres ont pu étaler leurs produits sur des étalages au marché central.

Sur les artères principales et secondaires menant vers le centre commercial, la circulation est intense. Dans le trafic, des conducteurs de moto-taxi de leur côté, exercent le transport en commun sans gilets identifiant leurs associations.

Une situation relative à l’appel des mouvements citoyens, les associations des jeunes. Ils ont décrété deux jours de deuil soit lundi 6 et mardi 7 septembre.

Objectif : « dénoncer la dégradation de la situation sécuritaire dans la région de Beni-Ituri, malgré l’instauration du régime exceptionnel de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Ces deux provinces à l’est de la RDC sont en proie des violences armées des ADF, des rebelles ougandais actifs sur le sol congolais depuis de nombreuses années.

Dans un communiqué à la presse, l’association des chauffeurs du Congo (ACCO) et le Kyaghanda Yira section de Butembo soutiennent l’initiative qui vise à encourager aussi la population à l’autoprise en charge face au fléau de l’insécurité dans la région.

« Nous sommes fatigués par des attaques des ADF contre nos véhicules. Nous sommes appauvris sous les yeux impuissant de nos autorités. Nous voulons la paix, rien que la paix, ça ne sert à rien de rester calme comme si tout allait bien », a lancé un opérateur économique assis devant la porte de son magasin soigneusement fermé.

L’attaque à la base de l’initiative est celle ayant ciblé la semaine dernière un long fil des véhicules sous escorte militaire sur le tronçon routier Komanda-Luna en Ituri. Ici, des dizaines des voitures-taxi, des marchandises ont été incendiées par l’ennemi, aux côtés des morts et des civils portés disparus.

De leur part, les chauffeurs prévoient le mardi la célébration d’une messe en mémoire de toutes les victimes des exactions des ADF, parmi lesquels leurs collègues tués dans différentes embuscades tendues sur des routes facilitant les échanges commerciaux dans la région de Beni-Ituri en RDCongo.

Djiress BALOKI ( correspondant au Nord-Kivu)