spot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

COP27 en Égypte: le Maroc va appuyer les Etats insulaires africains pour vaincre les changements climatiques



Les dérèglements climatiques vont causer des préjudices sur une grande partie de la planète terre et l’afrique n’en sera pas épargnée. Il est certain que les Etats insulaires africains en seront fortement secoués. Conscient de cet état des choses, le royaume du Maroc a pris la décision d’apporter des solutions idoines pour aider ces états insulaires à faire face aux changements climatiques. C’est ainsi qu’il a annoncé sa décision de convoquer, “une conférence sur les défis que doivent relever les Etats insulaires face aux dérèglements climatiques”.


Cette annonce a été faite mardi 18 octobre 2022, lors de la deuxième réunion du Conseil paix et sécurité ( CPS) de l’Union africaine, à travers la commission ministérielle sur le climat. L’objectif poursuivi est notamment: “la mobilisation partagée et différenciée des ressources financières, à travers des investissements et des transfert de technologie”.


Selon le ministre Marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita, la conférence convoquée par le Royaume du Maroc en marge de la COP27 va prendre une série de recommandations en faveur des Etats insulaires.

«Nous allons appeler, lors de la COP27, à l’octroi des aides techniques, scientifiques et financières pour soutenir les pays insulaires africaines», a-t-il précisé.


Pour Nasser Bourita, qui cite les rapports de la Banque mondiale «la moitié de ces Etats en Afrique sont extrêmement vulnérables aux épidémies, à la sécheresse et aux inondations».

Lors de cette réunion du CPS, le ministre a souligné devant ses pairs africains que “l’impact du dérèglement climatique sur les Etats insulaires africains n’est pas seulement alarmant, il est aussi asymétrique”.



Notons que c’est le ministre Marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita qui a présidé par visioconférence cette réunion ministérielle africaine du CPS depuis Rabat. Cette deuxième rencontre organisée par le Maroc s’est tenue cette fois-ci sous le signe de “l’Afrique face aux changements climatiques”. En ce qui concerne la mobilisation des pays africains autour des défis du changement climatique, le Maroc n’est pas à sa première initiative. Déjà lors de la COP21 tenue à Marrakech en 2016, le royaume avait créé et présidé «le premier sommet africain Climat», sous l’égide du roi Mohammed VI.

Christiane EKAMBO

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.