spot_img

Latest Posts

Crise RDC-Rwanda: “Nous ne pouvons pas faire le choix d’accepter encore des troupes rwandaises qui soutiennent des groupes terroristes” (Patrick Muyaya)

Le gouvernement congolais s’oppose catégoriquement de compter les soldats rwandais parmi les troupes de la force spéciale régionale de la communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) déployer dans l’Est de la RDC pour traquer les groupes armés notamment le M23 dans le territoire de Rutshuru, Nord-Kivu. Le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya l’a réitéré ce mercredi 22 juin 2022 au cours de l’émission “Appel sur l’actualité” sur RFI.

“Nous disons non parce que le Rwanda pose problème. Nous avons une opinion publique traumatisée par l’attitude du Rwanda. Nous ne pouvons pas faire le choix d’accepter encore des troupes rwandaises qui soutiennent des groupes terroristes”, a déclaré Patrick Muyaya, également ministre de la communication.

Categorique sur la position de son pays, le ministre de la communication et médias a martelé:

“Il est hors des questions que le Rwanda fasse partie de cette force, en tout cas pas celle qui sera déployée en RDC”.

Dans ses communications, Kinshasa ne cesse d’accuser ouvertement l’armée du Rwanda (RDF) d’appuyer militairement le M23 sur son sol, notamment dans des attaques armées contre les positions des forces de défense congolaise et des casques bleus de la Mission de l’organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation au Congo (Monusco).

Tout le monde a vu les deux militaires des forces spéciales militaires rwandais qui ont été arrêtés en RDC. Vous les avez vu avec leur tenue et leurs munitions puisqu’il existe un mécanisme conjoint de vérification,… ces militaires ont été en toute liberté interrogés, et ils ont dit qu’ils étaient en opération spéciale en RDC, ils devaient attaquer le camp militaire de Rumangabo. Ils ont été défaits par nos forces armées, et ils se sont perdus 25 Km loin de la frontière”, a rapporté le Ministre.

Et de poursuivre : ” Nous, nous ne sommes pas belliqueux pour traverser la frontière et aller prendre les militaires rwandais, mais il existe aujourd’hui des images de drône et je souhaiterai vivement que la Monusco sorte de son silence et de son administration pour dire et ça sera en hommage de ses 8 casques tués parce que leur hélicoptère a été bombardé par le M23 “.

Lundi 20 juin, des chefs d’Etat de l’EAC ont décidé lors de leur 3ème conclave à Nairobi, l’envoie de la Force régionale d’Afrique de l’Est dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu pour stabiliser les zones. Une initiative qui a pour objectif d’imposer la paix en appui aux forces loyalistes de la RDC et en étroite coordination avec la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC ( MONUSCO).

Dans leur communiqué final, ils ont ensuite déclaré que la Force régionale travaillera avec les autorités provinciales locales pour soutenir un processus de désarmement ordonné et permanent dans le cadre du Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation
(P-DDRCS) afin de créer les conditions de stabilité et de paix à l’Est de la RDC.

Djiress BALOKI/ journaldesnations.net

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.