Kinshasa: sous la main de Nyakeru, la ministre Safou clôture les activités du mois de mars

“C’est avec ce lancement solennel des travaux de rédaction du rapport national sur l’État d’application du programme de Beijing+25, que je clôture officiellement ces activités du mois de la femme , édition 2019”, a déclaré la ministre.

Sous le haut patronage de la distinguée première dame de la République démocratique du Congo Denis Nyakeru, son Excellence madame la ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou Lopusa a organisé une cérémonie de clôture des activités marquant la célébration de l’édition 2019 du mois de mars dédié à la femme.

L’espace La Montoise à Kinkole, dans la commune de N’sele, est le cadre qui a accueilli cette activité officielle ce jeudi 4 avril à Kinshasa.

Au cour de cette activité riche en couleur, plusieurs intervenants ont, à tour de rôle, prononcé chacun son mot de circonstance.

Prenant la parole en premier en tant que patron de la commune, le bourgmestre de N’sele a rendu un vibrant hommage à la ministre pour le choix porté sur sa zone.

Dans son adresse, la ministre Safou a tout d’abord remercié le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour son encouragement affiché à la femme congolaise et le premier ministre Bruno Tshibala qui ne dérobe pas à la règle.

Avant de retracer les activités qui ont couronné ce mois, qu’elle a, d’ailleurs elle-même mené, Chantal Safou a fait observer à l’Assemblée, une minute de silence pour les femmes qui ont quitté la terre des vivants au cours de ce mois de mars. Elle a fait la restitution de la mission effectuée à New-York dans le cadre de la CSW 63 du 11 au 22 mars 2019 où elle a été à la tête d’une délégation importante de la RD Congo.

“Ce mois a été très riche en événements. Je voudrais féliciter toutes les femmes pour les différentes activités. Et de poursuivre que “Je voudrais solennellement profiter de la clôture de ce mois pour lancer officiellement en RDC, les travaux de rédaction du rapport national sur l’état d’application du programme de Beijing + 25”.

Plusieurs femmes de différentes couches sociales, ainsi que les partenaires du ministère de Genre, l’UNFPA et l’ONU-femme ont pris part à cette manifestation.

S’exprimant au nom de la représentante des Nations-Unies au Congo, Leila Zerrougui, le représentant de l’UNFPA a salué les efforts consentis par le gouvernement congolais pour poumouvoir la paix dans tout le territoire national. Il a également réitéré le soutien de stations unies afin de parvenir à l’autonomisation complète de la femme.

Frezia KABAMBA/Correspondante particulière

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp