spot_img

Latest Posts

Mini-sommet de Luanda: Le M23 devra se retirer dès dimanche 27 novembre des zones conquises pour regagner ses positions initiales



Les chefs d’état présents ce mercredi 23 novembre au mini-sommet sur la paix en la République Démocratique du Congo ont exprimé leur vive inquiétude. Ils ont reconnu la dégradation de la situation sécuritaire à l’est de ce pays créée par l’invasion des troupes terroristes du M23 et leurs parrains rwandais.

Ils ont alors dénoncé haut et fort « l’aggravation de l’insécurité et les actions militaires persistantes du M23 », « l’acquisition par le M23 d’armes et d’autres moyens de plus en plus sophistiqués pour mener des attaques ». Ils ont noté aussi la persistance des forces qualifiées de « négatives et terroristes » toujours à l’est de la RDC.

A en croire le communiqué final du mini – sommet de Luanda, des grandes décisions ont été prises pour parvenir à mettre fin à cette guerre imposée à la RDC dans sa partie orientale. Ces décisions en termes de propositions couchées sur une feuille de route devraient permettre d’aboutir à la désescalade de la situation.

En effet, à l’issue de cette conclave tenue à Luanda sous l’initiative du président de l’Angola, Joao Lourenço, il a été décidé de la cessation des hostilités en général, et en particulier des attaques du M23 contre les FARDC et la MONUSCO, à partir du vendredi 25 novembre 2022 à 18h00. Il est pris en compte aussi le retrait du M23 dès dimanche 27 novembre des zones conquises pour regagner ses positions initiales. D’autres propositions aussi, telles que:

– La mise en place d’une zone tampon avec le soutien de la MONUSCO, du mécanisme de vérification ad hoc et de la CAE;

– La cessation de tout soutien politico-militaire au M23 et à tous les autres groupes armés locaux et étrangers opérant dans l’est de la RDC et dans la région.

– Le Respect total des exigences des communiqués des conclaves des chefs d’État de la CAE des 21 avril et 20 juin 2022 (processus de Nairobi), de la feuille de route de Luanda du 6 juillet 2022 et des conclusions de la réunion extraordinaire des chefs Etat Major Général des forces armées de la CAE.

Toutes les personnalités conviées à cette rencontre ont répondu présents autour du médiateur de l’Union Africaine (UA), Joâo Lourenco, à l’exception du président Rwandais, Paul Kagame. Ce dernier s’est fait représenter par son ministre des affaires étrangères.
 
Les présidents Félix Antoine Tshisekedi de la RDC, Evariste Ndayishimiye de l’Ouganda, le Facilitateur Uhuru Kenyatta du Kenya ont fait le déplacement pour Luanda.

Christiane EKAMBO

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.