spot_img

Latest Posts

Nord-Kivu : “des milliers d’enfants privés d’éducation dans le Rutshuru et Nyiragongo suite aux affrontements armés”, s’inquiète l’UNICEF

Plus de 158.000 personnes dont la moitié, sont des enfants ont été contraints depuis la fin de mars 2022, d’abandonner leurs habitations à la suite des affrontements armés dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, Nord-Kivu, à l’Est de la RDC, alerte l’UNICEF. Cette information est contenue dans un communiqué aux médias du samedi 25 juin 2022.

Les enfants occupés par divers travaux dans un camp des déplacés à l’est de la RDC (Photo, journaldesnations.net)

« Certaines personnes ont fui vers l’Ouganda, tandis que d’autres ont cherché refuge dans des églises, des écoles et des hébergements de fortune dans le territoire de Rutshuru », note le fonds des Nations unies pour l’enfance dans 190 pays.

Ce qui aggrave la situation, ce sont des combats qui opposent depuis près de deux mois, les rebelles du M23 aux forces armées congolaises dans plusieurs villages de Rutshuru. Ils ont entraîné, à ce stade, la mort de quatre enfants, s’inquiète l’UNICEF.

« Environ 41.000 enfants déplacés âgés de 3 ans à 17 ans ne vont actuellement pas à l’école et près de 29.000 enfants sont privés d’éducation, car leurs écoles sont occupées par les personnes déplacées », lit-on dans le document parvenu à journaldesnations.net. L’UNICEF fait un décompte de « 652 enfants séparés de leurs parents ou gardiens depuis mars 2022 ».

Dans ce communiqué, l’UNICEF formule des recommandations entre autres : ‘’aux parties au conflit à mettre fin aux combats, et à assurer un accès humanitaire aux zones touchées et à respecter leur obligation de protéger les enfants’’.

« Les enfants et les familles qui fuient cette terrifiante escalade de la violence au Nord-Kivu ont besoin de sécurité, d’un abri, de nourriture et d’eau. Les enfants sont traumatisés par la violence dont ils sont témoins et ont besoin de soins psychosociaux », témoigne Jean Metenier, Coordinateur de l’UNICEF pour l’est de la RDC.

Et de poursuivre : « malgré les difficultés rencontrées pour accéder aux zones touchées en raison de la situation sécuritaire, l’UNICEF a été en mesure d’apporter une réponse de première ligne aux familles déplacées et nous allons intensifier notre aide dans les prochaines semaines ».

Dans cette zone, des combats sont toujours signalés entre les forces de défense congolaise et le M23 soutenu militairement, selon le gouvernement congolais, par le Rwanda.

Djiress BALOKI/ Nord-Kivu/ journaldesnations.net

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.