spot_img

Latest Posts

RDC : flambée de la méningite dans le Haut-Uélé, plus de 55 cas dont 20 décès en un mois

Plus de 55 cas suspects parmi lesquels 20 décès de la méningite ont été détectés depuis fin mai 2022 dans la zone de santé de Gombari, dans la province du Haut-Uélé (RDC), apprend-t-on de l’ONG Médecins sans frontières (MSF).

« Les alertes proviennent de cinq aires de santé sur les 15 que compte la zone »,

indique l’organisation, samedi dernier, dans une note d’informations. D’après la même source, la souche incriminée a été identifiée après le diagnostic des prélèvements (ponctions lombaires) dont un seul résultat positif jusqu’ici. Il s’agit de de neisseria meningitidis.

« Une équipe d’urgence de Médecins Sans Frontières (MSF) est sur place pour supporter les efforts des autorités sanitaires locales », lit-on dans le même document.

D’après les experts sanitaires, la méningite est une infection des enveloppes du cerveau et de la moelle épinière, qu’on appelle les méninges. Son taux de létalité est élevé et elle peut entraîner de graves séquelles. Cette maladie constitue toujours un défi de santé publique à l’échelle mondiale.

A propos des symptômes qui l’accompagnent, il y a entre autres ceux-ci : ‘’maux de tête intenses, nuque raide ou douloureuse, forte fièvre, hypersensibilité à la lumière, somnolence, confusion, convulsions’’. L’éruption cutanée, les douleurs articulaires, les mains et pieds froids ou encore des vomissements peuvent aussi être des signés associés, selon l’organisation mondiale de la santé (OMS). Tous ces symptômes peuvent apparaitre entre deux à 10 jours après la contamination.

Des vagues en RDC

Par le passé, des épidémies de méningite ont eu lieu dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo. En 2009, une épidémie à Kisangani a touché 214 personnes et entraîné 15 décès, soit un taux de létalité de 8 %. Une autre épidémie a surgi en septembre 2021 dans la province de la Tshopo, dans le Nord-Est du pays avec 2662 cas et 205 décès enregistrés.

Pour rappel, la province de la Tshopo se situe dans la ceinture africaine de la méningite qui s’étire sur tout le continent, du Sénégal à l’Éthiopie, et englobe 26 pays. La ceinture africaine de la méningite est la plus vulnérable dans le monde aux épidémies récurrentes.

Djiress BALOKI/ Nord-Kivu/ journaldesnations.net

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.