spot_img

Latest Posts

Nord-Kivu : la commission mixte parlement-armée à Beni pour évaluer l’état de siège

Le ministre de la défense nationale et anciens combattants est arrivé samedi 4 décembre 2021 en ville de Beni, au Nord-Kivu (RDC). Dans la région, Gilbert Kabanda est à la tête d’une Commission mixte Parlement – FARDC pour évaluer l’état de siège, en vigueur au Nord-Kivu et en Ituri depuis le 6 mai pour faire face aux violences armées et aux conflits.

En dépit de l’instauration de ce régime exceptionnel, des centaines de morts, des véhicules incendiés, des pillages… sont signalés dans la région de Beni-Ituri. Des incidents attribués en grande partie aux combattants ougandais des forces démocratiques alliées (ADF).

Suite à la recrudescence des atrocités, l’armée ougandaise, force de défense du peuple ougandais (UPDF) a eu le feu vert de Kinshasa pour appuyer les opérations militaires contre ce groupe armé, cité également dans des récents attentats à Kampala, capitale Ougandaise.

Vendredi 3 décembre, la vice-ministre de la Défense a indiqué que ce mécanisme régional vise l’éradication des terroristes ADF/MTM et leurs supplétifs en territoire de Beni et environs.

« Du partage des renseignements, les deux Armées sont passées à la phase exécutoire le 30 novembre 2021 », lit-on dans le compte-rendu du conseil des ministre consulté par journaldesnations.net.

Depuis l’entrée des soldats ougandais sur le sol congolais, plusieurs cibles ont essuyé des frappes aériennes à Beni. Et aujourd’hui, les deux armées opèrent en profondeur à la traque des terroristes, ajoute la même source.

Djiress BALOKI/Nord-Kivu/ Journal des Nations 

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.