Nord-Kivu: la Monusco réunifie 250 enfants sortis des groupes armés avec leurs familles respectives

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

La Mission de l’organisation des Nations-Unies pour la stabilisation de la RD-Congo -MONUSCO- a tenu son point de presse bihebdomadaire ce mercredi 26 juin 2019 à son quartier général de Kinshasa dans la commune de la Gombe.

Au cours de cette conférence de presse animée à partir de Kinshasa par Florence Marchal, porte-parole de la MONUSCO et à Goma, par Mathias Gillmann, coordonnateur du Groupe de communication des Nations Unies, ainsi que le Lieutenant-colonel Claude Raoul Djehoungo, porte-parole militaire de la MONUSCO, la Mission annonce la réunification de 250 enfants avec leurs familles dans la province du Nord-Kivu.

“250 enfants sortis des groupes armés dans le Nord-Kivu début mai viennent d’être réunifiés avec leurs familles avec le soutien de la MONUSCO. Entre leur démobilisation et la réunification, les enfants ont reçu des soins médicaux et une assistance psychosociale afin de les aider à surmonter leurs traumatismes. Des kits de démobilisation qui contiennent notamment des chaussures, des articles d’hygiène et des vêtements leur ont également été remis et un certificat attestant leur démobilisation leur a été attribué”, renseigne Florence Marchal pendant la conférence.

Et de poursuivre: “On le sait, la place des enfants n’est pas au sein des groupes armés, mais dans leur famille et à l’école. Personne n’a le droit de voler son enfance aux garçons et aux filles. Ici en RDC, nous sommes dans un pays où, grâce à l’effort conjugué par les Nations Unies et les autorités nationales, on a réussi à ce que l’armée ne recrute plus d’enfants. Il s’agit maintenant d’atteindre les mêmes objectifs avec les groupes armés”.

René KANZUKU

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp