RDC: Franck Diongo, Firmin Yangambi… libres, sauf Diomi Ndongala et Eddy Kapend

Le président congolais Félix Tshisekedi vient de signer une grâce présidentielle en faveur de quelques prisonniers politiques et d’opinion.

Selon les ordonnances présidentielles lues à la chaîne nationale ce mercredi 13 mars, il est signalé que  certains cas emblématiques, notamment Franck Diongo et Firmin Yangambi, sauf Diomi Ndongala, seront libres après signature de l’arrêté par le ministre de tutelle ce jeudi 14 mars. Aussi, près de 700 autres prisonniers sont libres.

À cela s’ajoute la suspension de quelques officiels tels que le ministre des affaires foncières, Lumeya, le DG de l’ONATRA, Mukoko Samba et son Adjoint.

Par ailleurs, notons que cette grâce n’est pas accordée aux condamnés fugitifs ou les personnes condamnées pour infractions relatives notamment, aux violences sexuelles, la corruption, l’assassinat, le viol, le vol à main armée, la trahison, l’association des malfaiteurs, l’atteinte à la sûreté intérieur et extérieur de l’Etat, la détention illégale d’armes, et toutes autres infractions contre l’autorité de l’État.

Au regard des infractions énumérées, tout laisse croire qu’il y a moins de chance que l’opposant Diomi Ndongala, condamné pour viol sur mineure, malgré les assurances verbales du Dircab Vital Kamerhe, et également Eddy Kapend condamné dans le procès de la mort de Laurent Désiré Kabila, soient libérés.

René KANZUKU

Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Linkedin 0 Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp