RDC: le ministre de la Santé Oly Ilunga vante la baisse de cas confirmés d’Ebola

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Samedi 6 juillet, le Ministre de la Santé Publique s’est joui de la baisse du nombre des cas confirmés et des décès, surtout dans la ville commerciale de Butembo au Nord-Kivu, où d’ailleurs deux centres de traitement Ebola-CTE- avaient été incendiés au mois de février par des inconnus, avant d’être reconstruits par la suite.

Le Docteur Oly Ilunga Kalenga l’a fait savoir au sortir d’un entretien à Goma avec le nouveau gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita.

« C’est une situation qui s’est nettement ameliorée par rapport à la période du mois d’avril et de mai où suite aux violences, les activités de la riposte avait connu un net recul. Aujourd’hui [les zones de santé, Ndlr] de Butembo et de Katwa ne sont plus des points chauds, les points chauds sont plutôt du côté [de la zone de santé, Ndlr] de Mabaloko et de Beni, à cause du déplacement de la population. Nous avons intensifié des efforts et certainement la situation dans les prochaines semaines sera maîtrisée », a-t-il déclaré devant la presse de Goma.

En attendant la déclaration de la fin de la maladie, le Ministre de la Santé pense déjà à l’après Ebola. C’est notamment initié des projets de développement pour l’encadrement des populations affectées par ce virus.

«Il est important déjà de penser à l’après Ebola, vous savez que c’est une province qui est meurtrie et de nombreux défis depuis plusieurs années. Ebola a énormément affecté les populations. Les populations doivent savoir que nous ne sont pas venus simplement pour éradiquer l’épidémie, mais qu’on pense déjà l’encadrement de la population au système de santé dans la province, au développement en général », a annoncé le Dr Oly Ilunga.

Déclarée au mois d’août 2018, la dixième épidémie d’Ebola en RDCongo a, au stade actuel, atteint la barre de 2304 cas confirmés avec 1525 décès selon les statistiques officielles de samedi.

Djiress BALOKI

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp