Quatre personnes sont mortes en détention à la prison centrale de Matadi au Kongo-Central depuis le début de ce mois de mai, a annoncé vendredi 17 mai la société civile locale.

Ces décès survenus respectivement les 6, 9 et 13 mai sont consécutifs à un manque des soins de santé adéquats et à la sous-alimentation principalement, selon la même source.

La prison centrale de Matadi a déjà enregistré plus de 20 morts depuis janvier 2019.  Elle compte à ce jour 750 pensionnaires pour une capacité d’accueil de 150 détenus.

La société civile interpelle donc les autorités provinciales chargées de l’administration pénitentiaire.

AVEC RADIO OKAPI