spot_img

Latest Posts

Butembo : ” la structure de prix des produits pétroliers, une exclusivité du Ministère de l’économie nationale” (chef urbain de l’économie)

Le chef urbain de l’économie de Butembo a, mardi 12 juillet 2022, rappelé que

la structure de prix des produits pétroliers reste une exclusivité du Ministère de l’économie nationale”.

Gérard Kayihembako a réagi ainsi, suite à l’instabilité du prix des produits pétroliers dans la ville de Butembo (Nord-Kivu).

Dans sa communication, le chef urbain de l’économie a aussitôt publié la tarification officielle des produits pétroliers dans la zone Est.

« Le prix en vigueur de l’essence est fixé à 3 mille 100 francs congolais, celui du gasoil à 3 mille 50 et celui du pétrole à 2 mille 600 francs congolais, le litre », a déclaré Gérard Kayihembako cité par Radio Moto Butembo-Beni.

Ces prix sont repris dans le communiqué du secrétaire général du ministère de l’économie  rendu public depuis le 7 juillet 2022. Il s’appuie à son tour sur l’arrêté du Ministre national de l’économie daté du 6 juillet 2022. « Personne ne peut se permettre de fixer le prix de manière arbitraire. Cette pratique réunit les éléments de l’infraction ”pratique de prix illicites” », a prévenu le responsable de l’économie.

A l’en croire, “le Ministère a une idée sur les conditions d’approvisionnement du stock à Butembo”, et cela, a ajouté M. Gérard, « ne donne pas aux commerçants le droit de hausser le prix. En cas de carence de stock, nous allons le constater tous ».

« Que nos frères commerçants ne profitent pas de cette opportunité pour s’enrichir indûment sur le dos de la population qui souffre des affres de la guerre », a chuté Gérard Kayihembako.

Ce mercredi, le litre se négocie entre 4500 et 5000 francs congolais à la pompe comme chez les revendeurs communément appelés ‘’Kadafi’’. Ce qui impacte énormément sur le prix de la course dans le transport en commun.

Ce calvaire est vécu depuis la suspension par des opérateurs économiques de Butembo-Lubero : « d’importer-exporter » des marchandises à partir du poste frontalier de Kasindi entre la RDC et l’Ouganda à cause de l’insécurité sur des routes des zones d’approvisionnement notamment dans la région de Beni-Ituri.

Djiress BALOKI/ Nord-Kivu/ journaldesnations.net 

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.