Congo-Brazza: le Roi du Maroc attendu au Sommet de la Commission Climat du Bassin du Congo

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Un mois après la troisième réunion de l’Initiative mondiale sur les tourbières, les Chefs d’État et de Gouvernement vont se rencontrer à Brazzaville, capitale congolaise pour le premier Sommet de la Commission Climat du Bassin du Congo.

Il s’agit de témoigner, une fois de plus, du rôle que joue la région Bassin du Congo dans l’émergence d’un nouveau modèle économique conciliant la lutte contre les changements climatiques et le développement durable du Continent africain.

Cet événement est organisé sous le haut Patronage de Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo, Chef de l’Etat, Président de la Commission Climat du Bassin du Congo.

Il se tiendra le 25 avril 2018 à Brazzaville avec l’appui financier du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo. Cette rencontre de haut niveau vise la collecte des ressources destinées à financer des programmes et projets dans les domaines de l’économie bleue, l’économie verte et la lutte contre les changements climatiques y compris celle contre la pauvreté.

Le Sommet de Brazzaville accueillera plusieurs Chefs d’Etat, dont ceux des pays de la Commission Climat du Bassin du Congo. Les grandes personnalités seront présentes à ce Sommet, dont Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc en qualité d’invité spécial, initiateur du Sommet de l’Action de Marrakech ayant débouché sur la création de trois Commissions dédiées à la région du Sahel, la région du Bassin du Congo et celle des États Insulaires.

Précédé d’un segment ministériel prévu le 24 avril 2018 à Brazzaville toujours, l’objectif ce Sommet de Brazzaville est de faire le bilan des activités de la Commission Climat du Bassin du Congo et du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et permettre aux Chefs d’État d’endosser des outils nécessaires pour accélérer leur opérationnalisation en lien avec les attentes des États, du secteur privé, des populations et des partenaires techniques et financiers.

Le communiqué de presse signé par Arlette Soudan Nonault, ministre du tourisme et de l’environnement, Coordinatrice technique de la Commission Climat Bassin du Congo indique également que ce même Sommet donnera l’occasion de passer rapidement à l’action conformément à l’esprit de la Déclaration de Marrakech, après les différentes étapes franchies par le processus depuis Marrakech en novembre 2016, en marge de la COP22.

Il s’agit de la Conférence des Ministres à Oyo en mars 2017, celle de Ministres de la Communauté Economiques des États de l’Afrique centrale et de la Communauté de l’Afrique de l’Est à Brazzaville en octobre 2017, la réunion des Ministres de la Commission Climat du Bassin du Congo à Bonn en novembre 2017 et la réunion de lancement de l’étude de préfiguration du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo en mars 2018 à Rabat au Maroc.

Christiane EKAMBO

 

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

filer vers le haut
Discuter avec la redaction
Send via WhatsApp