spot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

Julien Paluku réserve un accueil digne au ministre-coordonnateur indonésien en charge des affaires maritimes et de l’investissement Luhut Binsar Pandjaitan


En RDC, la coopération sud-sud se porte bien. Des indices réels sont perceptibles notamment avec la venue à Kinshasa du Ministre-Coordonnateur Indonésien en charge des Affaires Maritimes et de l’Investissement, Luhut Binsar Pandjaitan. Ayant rang de Premier Ministre en Indonésie, Luhut Binsar a été accueilli ce dimanche 21 janvier au tarmac de l’aéroport international de N’Djili par le Ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya.

Leurs premiers échanges ont planché sur plusieurs sujets dont l’appui de l’Indonésie dans la matérialisation du grand projet panafricain de l’installation d’une première usine de fabrication des précurseurs des batteries électriques dans la province du Haut-Katanga.

Ils se sont entretenus au salon officiel de l’aéroport international de N’Djili avant de prendre la route pour le centre-ville.

S’expliquant sur le bien fondé du partenariat entre leurs deux pays, Luhut Binsar a donne les avantages qui en résultent. Pour l’émissaire indonésien, le Congo est un grand pays, très riche. Comme l’Indonésie, le congo aussi est un pays en voie de développement.

Malgré quelques avancées que l’Indonésie a enregistrées comparativement à la RDC, le Ministre-Coordonnateur Indonésien en charge des Affaires Maritimes et de l’Investissement estime que son pays a aussi à apprendre des expériences de la RDC. Il a pris le temps de présenter le contenu de l’agenda fixé lors des échanges avec le président Félix Tshisekedi à Davos en soulignant que le 1er agenda concerne la Forêt.


“L’Indonésie, la RDC et le Brésil travaillent ensemble pour voir comment nous pouvons mieux protéger notre forêt qui est la forêt tropicale. L’ambition est d’élargir ce partenariat en incluant d’autres pays. De ce fait, si nous atteignons 10 pays, nous pourrions avoir 70% de la forêt tropicale et ça c’est une bonne position. Et pour le 2ème point, on va discuter sur les ressources minérales à travers le pays et aussi à travers d’autres pays en voie de développement. Et j’ai discuté à Davos avec le président Félix Tshisekedi du fait qu’en tant que pays en voie développement comment nous pouvons partager nos expériences en termes de gestion de nos ressources naturelles. Et pour le 3ème point de l’agenda, nous pouvons discuter par exemple de comment l’Indonésie gère les déchets qui sont générés dans ces villes”, a-t-il déclaré.

Et de conclure: “Un autre point dans l’agenda est le fait que nous pouvons dépendre de votre expérience et vous de notre expérience en matière de sécurité pour nos états”.

Pour rappel, cette visite intervient après deux moments déterminants de la consolidation de la coopération sud-sud à savoir: la rencontre à Davos en Suisse avec le Président Félix Tshisekedi et la signature en novembre dernier au sommet de G20 à Bali de l’accord entre le Brésil, l’Indonésie et la RDC sur la valorisation de leurs forêts respectives.

L’autorité indonésienne était accompagnée d’une forte délégation composée des quelques vices-ministres et des investisseurs très attirés par les opportunités qu’offre la République Démocratique du Congo.

Christiane EKAMBO

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.