spot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

L’Acofepe et RFLP invitent les institutions concernées à travailler ensemble pour l’éducation de la jeune fille élève



Dans le cadre de la célébration de la semaine mondiale de l’éducation des médias et l’information , l’Association Congolaise des Femmes de la Presse Ecrite Acofepe avec ses différents partenaires ont organisé 3 sessions de tribune d’échanges avec les élèves des classes terminales des 5ème et 6ème des humanités de la commune de Kinsenso.



Cette tribune est partie du 24 au 28 octobre dans les communes urbano-rurales de Kinshasa et a eu pour but d’apporter de l’éclairage aux élèves concernant le rôle que joue le média et son importance dans leur éducation.

Fort malheureux est le constat ressorti pendant le déroulement de cette activité auprès de ces élèves qui ne s’intéressent qu’aux réseaux sociaux pas pour s’informer cependant pour se distraire et préfère plutôt suivre les programmes télévisés que de lire les journaux ou encore de consulter les sites d’informations.

Par conséquent l’Acofepe et le réseau des femmes leaders pour l’accès à la parole( RFLP) ont fait une déclaration commune assortie des recommandations aux professionnels des médias, ministère de la communication et médias, ministère de l’EPST.

Aux professionnels des médias, il est recommandé d’améliorer le contenu des informations visant le grand public particulièrement celui devant contribuer à l’éducation de la jeune fille. Aussi, de mettre l’accent sur la thématique liée aux droits de l’homme notamment les droits des femmes

Au ministère de la communication et médias, il a été demander de veiller à la déontologie et éthique du métier et de veiller également et beaucoup plus à la qualité du contenu.

Et quand au ministère de l’Education Primaire Secondaire et Techniques EPST, L’Acofepe et le réseau des femmes leaders pour l’accès à la parole recommandent le renforcement du corps éducatif sur le notion des droits de l’homme et des femmes .

Les organisations ont souligné l’importance d’organiser des sessions de programme culturel abordant les thématiques de l’égalité des sexes et des droits fondamentaux des femmes.

Autres choses , faciliter la collaboration entre les organisations des droits des femmes et le corps éducatif afin de sensibiliser régulièrement les élèves sur les questions des droits humains.

En gros, voilà quelques recommandations faites pour améliorer la condition des jeunes filles afin de leur permettre de s’imprégner des leurs droits ainsi que les droits humains et à cultiver l’amour des informations dans leur éducation.

Les partenaires qui ont contribué à la réalisation de cette activité sont: le centre carter, les affaires mondiales du Canada à travers le programme Voix et Leadership des femmes (VLF), la Monusco et Internews.

Christelle LABU

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.