spot_img

Latest Posts

Mozambique : la BAD approuve 47 millions de dollars pour la zone spéciale agro-industrielle de Pemba-Lichinga

Le jeudi 6 janvier en Abidjan en Côte d’Ivoire, le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement ( BAD) a approuvé une subvention de 47,09 millions de dollars en faveur du Mozambique. Ce fonds devra permettre de financer la première phase de la zone spéciale de transformation agro-industrielle du corridor de développement intégré de Pemba-Lichinga.

“Issu du Fonds africain de développement, cet appui “contribuera à améliorer la productivité agricole et le développement du secteur agro-industriel dans la province de Niassa au Nord du pays en renforçant les capacités institutionnelles, les compétences et l’entrepreneuriat afin de stimuler la croissance de la chaîne de valeur agricole”, insiste le communiqué de la BAD.

En même temps, le projet devra “améliorer la coordination des politiques et du développement entre la province de Niassa et les départements nationaux, surtout avec le ministère de l’Industrie et du Commerce avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural”, renchérit le groupe de la Banque africaine de développement.

Carlos Mesquita, ministre mozambicain de l’Industrie et du Commerce n’a pas manqué de signaler que le projet allait “changer la donne et transformer l’économie, devra aussi promouvoir l’inclusion sociale et favoriser la paix en agissant sur des facteurs déterminants pour l’industrie, tels que les infrastructures de développement.

Dans ce projet, les zones spéciales de transformation agro-industrielle permettront aux exploitants agricoles, aux entreprises de transformation, aux agrégateurs et aux distributeurs d’opérer dans le même périmètre afin de réduire les coûts de transaction et de mutualiser les services de développement commercial pour accroître la productivité et la compétitivité.

Ces zones spéciales, associées à la mise en place des infrastructures de base, dont l’énergie, l’eau, les routes et les TIC, attireront des investissements d’agro-industriels et entrepreneurs privés qui contribueront au développement économique et social des zones rurales.

Pour César Augusto Mba Abogo, directeur pays de la BAD pour le Mozambique, « les zones spéciales de transformation agro-industrielle sont à même de promouvoir la participation des petits producteurs aux chaînes de valeur et à la création de valeur ajoutée, offrant ainsi un modèle de développement inclusif ».

Précisons que ce projet entre dans le cadre de la stratégie nationale de développement du Mozambique pour la période 2015-2035 dont l’objectif est d’améliorer les conditions de vie des populations grâce à la transformation structurelle de l’économie ainsi qu’à l’expansion et à la diversification de la base de production.

Il est également en adéquation avec le Document de stratégie-pays 2018-2022 de la Banque africaine de développement pour le Mozambique qui accorde une forte importance aux provinces du nord, et avec l’une des cinq priorités stratégiques de la banque, “Nourrir l’Afrique ”.

A Niassa, la Banque africaine de développement a récemment financé les routes N13 Cuamba-Muíta et N14 Montepuez-Ruaca reliant les provinces de Cabo Delgado et de Niassa.

Godefroid-Nibez/ Journal des Nations 

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.