spot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

Dans son discours sur l’état de la nation Félix Tshisekedi va en guerre contre “les magistrats véreux qui n’ont ni vocation ni conviction pour l’idéal de la justice”

Dans son discours sur l’état de la nation Félix Tshisekedi va en guerre contre “les magistrats véreux qui n’ont ni vocation ni conviction pour l’idéal de la justice”

Dans son discours sur l’état de la nation prononcé ce 10 décembre 2022 devant les deux chambres du parlement congolais réunies en Congrès, le président Félix Tshisekedi a accordé une place importante à la justice qu’il considère comme la clé de voûte pour l’élévation de la nation.

En dépit de maux qui taraudent le système judiciaire congolais comme la couverture judiciaire insuffisante du territoire national, les effectifs insuffisants, mal déployés, largement en deçà des besoins, l’insuffisance ou la modicité des moyens alloués à l’administration de la justice tant pour le traitement des magistrats que pour le fonctionnement, le problème criant des infrastructures et équipements judiciaires et pénitentiaires affectant tant l’environnement dans lequel le droit est dit que les conditions carcérales des personnes détenues ou condamnées, Félix Tshisekedi a décrié la qualité des décisions de justice, le comportement des acteurs judiciaires, l’absence de sanction et le non-respect des mécanismes légaux dans le choix des magistrats à promouvoir.

Ainsi, le Président Tshisekedi a tiré à boulets rouges sur les magistrats véreux qui n’ont ni vocation ni conviction pour l’idéal de la justice et, d’autre part, sur l’observance rigoureuse des critères légaux dans le choix des animateurs de la justice.

Pour faire face à la carence de la main-d’œuvre, “cinq mille magistrats ont été recrutés et seront affectés au cours des exercices budgétaires de 2023 et 2024, en raison de 2500 chaque année”, a fait savoir le Président de la République.
A cet effet, “le Conseil Supérieur de la Magistrature veille à une répartition équilibrée lors des affectations des magistrats en évitant la politique actuelle visant à concentrer certains magistrats dans les ressorts des villes au détriment des milieux ruraux”, a renchéri Tshisekedi dans son discours.

Il s’est aussi résolu de mettre un accent particulier sur l’amélioration de conditions de travail, dont les rémunérations des magistrats afin de réussir cette réforme.

Par ailleurs, pour ce qui est de l’environnement judiciaire et pénitentiaire, Tshisekedi a invité le Gouvernement, dans le cadre du budget d’investissement, à travailler pour doter les institutions judiciaires et pénitentiaires des infrastructures appropriées.

Nibez/ journaldesnations.net

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.