spot_img

Latest Posts

Maroc: l’industrie des engrais en croissance foudroyante

Avec sa gigantesque industrie des engrais, le Maroc s’est construit une place dans l’économie internationale. Disposant d’une énorme capacité de production de portée internationale,

son industrie d’engrais l’inscrit parmi les quatre premiers exportateurs mondiaux après la Russie, la Chine et le Canada.

L’information a été relayée par le compte Twitter des affaires étrangères du Maroc.

En effet, des 190 milliards que représentait le marché des engrais en 2020, le Maroc à lui seul pesait 5,94 milliards de dollars. En 2021, ces chiffres sont passés à environ 59 milliards de dollars américains et l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), le producteur appartenant à l’État marocain, représentait environ 20% des recettes d’exportation du royaume.

L’Office Chérifien des Phosphates emploie 21 000 personnes et reste le plus gros employeur du pays. De même, Maroc compte produire 8,2 millions de tonnes supplémentaires d’engrais phosphoré d’ici 2026 contre environ 12 millions de tonnes actuellement.

Cette année d’ailleurs, la société d’État chargée du secteur, compte augmenter sa production d’engrais de 10%, l’équivalent de 1,2 million de tonnes supplémentaires sur le marché mondial d’ici la fin de l’année.

Pour rappel, les différents engrais exploités par l’OCP se subdivisent en trois classes: engrais azotés, engrais phosphorés, engrais potassiques. Le groupe OCP, fondé le 7 août 1920 au Maroc et transformé en 2008 en une société anonyme, est le premier exportateur de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais phosphatés dans le monde.

Godefroid Nibez/ journaldesnations.net

Latest Posts

spot_imgspot_img

Ne ratez rien

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.